Consommer des produits locaux et saisonniers : une habitude quotidienne

L'un des principaux réflexes lorsqu'on fait les courses, c'est d'aller au plus simple; acheter rapidement, moins cher, et ce dont on a envie. Or, on le sait, le plus simple n'est pas souvent le mieux. Et si ces pommes luisantes et ces fraises vendues en hiver n'étaient pas la meilleure idée ? La seule façon de guérir la planète, c'est que chacun y mette du sien. C'est une tâche fastidieuse, mais ce sont aussi des habitudes à prendre pour qu'un mode de vie éco-responsable devienne naturel. En consommant local et de saison, l'impact que vous pouvez avoir sur l'environnement est bien plus grand qu'on le croit généralement. Alors, réaliser l'étendue des dégâts qu'encouragent des achats tels que des clémentines en hiver pourra peut-être changer petit à petit la façon dont chacun voit ses habitudes quotidiennes.

Acheter local

Tout d'abord, en préférant des produits locaux à ceux importés, la pollution qu'engendre les transports est évidemment moindre, et mis à grande échelle, les trajets épargnés par une réduction des produits importés aurait un impact plus que remarquable. De plus, le coût du transport n'étant pas du même niveau, le prix à payer pour des produits locaux sera par conséquent amoindrit. Les déchets des emballages utilisés pour protéger les produits durant les transports de l'étranger jusque dans la pays concerné seront ainsi économisés lors d'un achat local. Pendant le transport, une grande quantité de produits seront tout de même abîmés, et le gaspillage de ces produits est donc conséquent . En achetant localement, ce gaspillage est évité.

A ces facteurs écologiques s'ajoute un facteur économique. En allant acheter des aliments provenant de l'étranger, l'économie nationale en est d'autant plus affectée, car ses sources de revenus ne sont pas assez concluantes. De plus, se procurer des aliments locaux encourage les petits agriculteurs, dont le maintien de leur métier dépend de la quantité de produits vendus.

Enfin, la dernière raison est une raison éthique. A moins que la marchandise achetée provienne du commerce équitable, qui sait comment ont été cultivés ces produits, de quelle façon les cultivateurs ont été traités et payés ? En achetant des produits régionaux, on s'assure qu'on est pas en train d'encourager un mauvais traitement des cultivateurs internationaux.

Acheter de saison

Il est particulièrement difficile d'adapter son alimentation à la période de l'année dans laquelle on se trouve. Mais comme chaque changement majeur de vie, ce n'est qu'une habitude à prendre. En consommant des produit hors-saison, l'eau et l'énergie utilisée est colossale. Cultiver des fruits et légumes hors-saison n'a rien de naturel, et une quantité d'eau supérieure à la normale est nécessaire. Or, l'acheminement de cette eau est généralement très coûteux et requiert une quantité d'énergie monstrueuse. De plus, les ressources que la terre fournit ne conviennent plus lorsque la saison est dépassée, les produits doivent donc êtres cultivés sous serre. L'énergie nécessaire à maintenir une température adéquate alors que la sol gèle à l'extérieur est telle qu'elle devient un véritable danger pour l'environnement.

Enfin, la production de certains aliments étant impossible sur le territoire local, une importation devient nécessaire. Nous avons cependant vu les conséquences désastreuses que causent une importation de produits.

Alors, en achetant des produits importés et hors-saison, on encourage un commerce polluant et tout sauf naturel. Chaque achat de produits locaux et saisonniers est un pas vers une société écologique, concernée par ses productions et consommations. La guérison d'une planète à bout de souffle est un objectif international, à accomplir quotidiennement et souvent individuellement.

Il existe des organisations qui se battent pour ces causes et qui proposent leurs services afin de faciliter la tâche pour ceux qui souhaiteraient adapter leur mode de vie à l’environnement. En voici quelques unes:

-http://www.laruchequiditoui.fr/

-http://www.reseau-amap.org/

-http://www.slowfood.fr/

-http://www.locavores.com/

-http://www.biobox.fr/

-http://alimentation.gouv.fr/produits-de-saisons

-http://www.fao.org/home/fr/

 

Tags: 

Vous allez sauver la Terre par partager et / ou tweeter